Compte rendu du premier CCAS de Cherbourg en cotentin

Cherbourg-en-Cotentin Solidarité

Le 29 janvier 2016 s’est tenu le premier CCAS de Cherbourg-en-Cotentin. Une fois n’est pas coutume notre nouveau maire (président du CCAS nouvellement constitué) a fait un petit discours d’introduction :

"La loi nous obligeait à ne garder qu'un seul CCAS."...."Depuis un an, les équipes travaillent pour organiser la commune nouvelle, elles ont donc fait tout leur possible pour qu’il n’y ait pas de ruptures dans le suivi des dossiers.

Cependant il reste des ajustements à faire notamment pour donner la délégation de signature aux communes déléguées pour gérer les sommes en-dessous de 1000 euros.

Pour ce faire, dans les communes déléguées, il y aura des comités locaux où pourront siéger les associations qui étaient présentent dans les anciens CCAS et qui, bien sûr, n’ont pu être retenues dans le nouveau. La loi autorise 16 membres maximum 8 élu(e)s et 8 membres représentants nommés par le maire."

  Associations nommées :

Le secours catholique Monsieur Marc Lesauvage

Le secours populaire Madame Mériama Marwan

L’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) :Madame Geneviève Leblacher

Croix rouge française : Monsieur Jean-Jacques Marin

CFDT retraités : Monsieur Jean-Noël Frimas

Association des Paralysés de France : Madame Marion Legac

Association Kaisen : Monsieur Mathieu Giovannone

Commission Médicale d’établissement CHPC : Monsieur Henry Gerves

 Élu-e-s nommé-e-s:

Monsieur Frédéric Bastian

Madame Nelly Sébire

Madame Marie-Claire Baudin

Madame Catherine Duprey

Monsieur Jean-Marc Hennebaut

Monsieur Gilbert Lepoittevin

Madame Odile Lefaix-Veron

Madame Valérie Varenne

 

Ensuite la présentation de l’organisation du nouveau CCAS a été faite par A. Malmartel. Un état des lieux sur chaque communes a été réalisé car toutes n’étaient pas au même niveau et réalisaient des actions différentes Les communes déléguées de la Glacerie et de Querqueville vont donc voir leurs domaines d'intervention augmenter.

A.Malmartel a expliqué que pour mettre en place le nouveau CCAS afin de garder la proximité vers les habitantes et habitants, les élu-e-s se sont fixé-e-s deux objectifs:

- Garder ce qui existait sur les territoires et élargir aux autres

- Proposer des nouvelles missions comme la prévention de la délinquance.

 Les missions prioritaires restent :

  • L’accompagnement social des personnes

  • L’accompagnement des seniors

  • Le bien vieillir à domicile (moins développé sur Querqueville et la Glacerie)

Autres missions

  • La qualité de vie de tous : avec la promotion de la santé –handicap- lutte contre toutes les discriminations...

  • Aide accueil des demandeurs d’asile

Nouvelles missions :

  • La prévention de la délinquance

  • L’aide à l’éducation

 Pour que cette nouvelle organisation se mette en place un vote pour nommer les DGS (Directeur Général de la Santé) est nécessaire au conseil municipal (Ndla: chose faite à ce jour).

Après cette présentation nous ne retiendrons qu'une seule délibération de l'ordre du jour, la première concernant l'élection du vice-président.

B.Arrivé : "Je n’ai reçu qu'une seule candidature... (roulement de tambour !)... Frédéric Bastian" (Surprise !)

B.Arrivé remercie F.Bastian d’avoir souhaité reprendre ce poste et il lui demande de dire en deux mots sa motivation (discours convenu) pendant que nous procédons au vote à bulletin secret.

Le résultat du vote est sans surprise, F.Bastian est donc élu à l’unanimité. Les politesses et remerciement de circonstances s'en suivent entre président et vice-président ....

 

A la fin de cette réunion, le vice-président souhaite nous faire part de deux informations importantes :

  1. Le conseil général de la Manche veut mettre en place un ticket modérateur sur l’aide à domicile des seniors : c’est la part restante à la charge de la personne après toute prise en charge des dépenses d’aide à domicile. Il serait fixé à 1,50 euros. chaque bénéficiaire de l'APA devra payer de sa poche 1,50 euros pour chaque heure d'assistance effectuée à son domicile.

F.Bastian annonce que les élu(e)s du groupe socialiste du conseil général s’y opposeront car cela risque d’alourdir le reste à charge des bénéficiaires de l’APA. (Aide Personnalisée à l’Autonomie)

Pour nous, élu(e)s de La  Gauche debout, la mise en place de ce ticket modérateur ne masque pas l'absence d'ambition de la loi d'adaptation au vieillissement car cela renvoie à des solutions individuelles pour ceux qui le peuvent.

La loi d'adaptation au vieillissement, outre le fait qu'elle n'apporte pas les réformes nécessaires au financement de la perte d'autonomie, entérine la contribution additionnelle de la solidarité pour l'autonomie (CASA), perte même des principes de la solidarité intergénérationnelle et du financement en lien avec la production de richesse puisque ce sont les retraités qui sont condamnés à payer pour leur autonomie.

 

  1. Concernant les migrants F.Bastian nous explique l’opération sanitaire liée à une épidémie de gale dans les locaux où sont installés les exilés

En ce qui concerne le logement des demandeurs d’asile, le Groupe la Gauche debout rappelle que l’État doit loger décemment ces personnes. A ce jour ils sont une vingtaine non logés sur Cherbourg  !! C’est inadmissible de la part de l’État, d’autant plus que cela pourrait avoir comme effet que les clandestins fassent une demande d’asile car ils verraient que cela leur permet d’être au moins logés décemment. F. Bastian précise qu’il voit avec le sous-préfet pour avancer sur ce dossier.

 

Questions diverses des élu-e-s de La Gauche debout :

Quelles conséquences sur les budgets du CCAS suite à la décision d’EDF d’arrêter le Tarif de première nécessité:

B.Arrivé explique que pour le moment ce n'est qu'un projet. Des départements seront choisis à titre expérimental jusqu’au 1er juillet 2018, date de mise en place nationale. Il souligne que cela n’est pas une suppression mais un remplacement par un chèque énergie. Nous soulignons que le chèque ne fera pas le compte car il sera basé sur la déclaration des revenus (N-1) mais plus à l’instant T où les personnes se retrouvent en difficulté .

Pour le moment B. Arrivé parle de vigilance et qu'il ne doit pas y avoir d’inquiétude. Il est difficile de mesurer un éventuel impact sur les budgets du CCAS et les dossiers seront gérés au cas par cas. Ce point est donc à surveiller de près.

En effet, en France aujourd’hui ce sont plus de 4millions (chiffre de l’INSEE février 2016) de foyers en précarité énergétique. Une entreprise détenue par l’État à 85% doit continuer de proposer ce tarif de première nécessité. Ces dossiers sont souvent en lien avec les associations et il y a un vrai travail d’accompagnement de fait avec ses familles pour les aider à faire face à leurs dépenses énergétiques. C’est un lien social qui s’instaure entre les associations et les foyers à la différence d’un chèque

 Transports des personnes handicapées:

Comme certains élu(e)s siégeant au CCAS sont également présents au conseil départemental, La Gauche debout rappelle une question soulevée au CCAS de Cherbourg-Octeville concernant le transport des personnes adultes handicapés pour le FOA (Foyer Occupationnel d'Accueil) à Querqueville

Pour B.Arrivé le dossier a été traité dans le cadre de la communauté urbaine et qu’à ce jour il n’y a plus de familles en difficulté.

La Gauche debout tient à rappeler que Madame la députée devait travailler sur le dossier afin de voir avec le ministère de la santé les moyens mis en place dans d’autres départements dans un objectif d'uniformisation. En attendant le retour de ce travail, espérons que l'uniformisation se fera pour une fois par le haut.

 Voilà un premier conseil d’administration bien urbain.

Valérie Varenne
comments powered by Disqus

Retrouvez nous sur