SNCF : un rapport alarmant pour l’avenir de nos territoires !

Manche Transport

 Communiqué de presse du Front de Gauche de la Manche, Bertrand HULIN et Miloud MANSOUR :

              Le premier article est paru dans l’Humanité la semaine dernière, la presse locale a relayé l’information. Un rapport confidentiel de la SNCF préconise un plan global de diminution des services Intercités, désormais nommés « Trains d’Équilibre Territoire ». Le Paris-Cherbourg ainsi que le Paris-Granville sont remis en cause, avec à la clé des fréquences divisées par deux et par la même occasion la suppression des nombreuses dessertes (Bayeux, Lison, Carentan, Valognes…).

            Ce n’est pas la première fois que la SNCF essaie de démanteler son réseau local dans le département de la Manche, déjà fortement enclavée suite à de mauvais choix politiques, toujours en raison de trop forts coûts. Le démantèlement programmé du transport de passagers est alarmant. Réduire et à terme démolir ce moyen de transport dit public, le plus écologique, est simplement honteux comme le dénoncent les usagers. Ils exigent le retrait du projet parce que ces trains, déjà malmenés, ne doivent pas disparaître. Tout aussi inquiets, les maires des communes concernées expliquent que ce projet représenterait une catastrophe économique pour leur villes et les communes avoisinantes.

            Nous avons de quoi avoir peur, la commission  nommée par l’État afin de réfléchir à ce sujet, présidée par M. DURON, député caennais, va rendre ses conclusions d’ici la fin mai. Rappelons qu’antérieurement la commission de M. DURON n’était pas opposée à remplacer les lignes Intercités par des bus.

Le rôle de la SNCF dans l’aménagement du territoire ne doit pas se traiter dans les coulisses du palais Bourbon mais dans le cadre démocratique en faisant intervenir usagers, élu(e)s, professionnels… Surtout à quelques mois des élections régionales pour la grande Normandie qui est censée rendre nos territoires plus forts. Le but ne serait-il pas de transférer le financement à la collectivité par le biais de la Région ?

L’État va-t-il acter le démantèlement du service de transport public, pour obliger les citoyens, ceux qui en auront les moyens, à utiliser leur voiture et les autoroutes l’année même où Paris accueil la conférence sur le climat ?

            Très prochainement les salariés, les élu(e)s et bien entendu les usagers vont appeler à la mobilisation. Soyons nombreux à défendre un service public de transport de qualité pour la Normandie ! Et signons tous la pétition contre la suppression des dessertes et des lignes SNCF : http://lc.cx/sncfnormandiepetition !                           

                                                                                           À Cherbourg, le 20 avril 2014.


Photo©lagauchedebout.org

Anne Onyme
comments powered by Disqus

Retrouvez nous sur